Tatouages à refaire : 40 motifs qui donnent la chair de poule - stories hollywood tale

Tatouages à refaire : 40 motifs qui donnent la chair de poule


Chaque personne a sa propre perception de la beauté. Certains l’associent à une peau jeune et sans défaut. D’autres préfèrent les corps qui sont des vecteurs d’art. Il y en a qui vont même jusqu’à se tatouer le visage. Ils prétendent que ça les embellit et attire l’attention des autres sur eux.

Pour ceux qui appartiennent à cette catégorie, ils devraient réfléchir sérieusement avant de franchir le pas. D’abord, parce que les tatouages sont souvent indélébiles, et les effacer est très difficile. En plus, c’est très douloureux, et peu pratique. Un tatouage peut être accompagné de cloques. Enfin, certains motifs sont juste horribles – empêchant presque de voir la personne cachée derrière.

Au nom du père, du fils, et de l’esprit malsain

Voici certainement un fervent croyant, qui va à la messe tous les dimanches, en famille. Il doit aussi souvent lire la bible, en groupe. Tout à fait le genre à devenir missionnaire pour répandre l’évangile. Pourtant, on s’imagine mal le laisser franchir notre porte pour écouter son message. N’est-ce pas ?

Le réflexe serait plutôt d’appeler un prêtre pour l’exorciser. Une réaction des plus justifiées, quel que soit le respect qu’on puisse avoir pour la foi débordante de cet homme. La question est de savoir pourquoi se souiller autant le visage. Peut-être y a-t-il été contraint ? C’est une éventualité peu probable.

Veuve noire vs. Humain

Où sont les liasses ? C’est bientôt l’heure du spectacle ! D’un côté, on a une veuve noire – une prédatrice terrible dont le baiser cause des douleurs atroces, des crampes et des difficultés à respirer – et de l’autre un homme, qui semble déterminé à se défaire de son emprise…ou pas ?

Si les deux semblent lutter, l’homme donne l’impression de s’être volontairement jeté sous les griffes de la bête. Alors qu’il se débat pour éviter la morsure de la veuve, celle-ci continue d’étendre ces pattes plus loin. La poitrine serrée, l’homme lutte pour respirer. Le vainqueur est décidé, les amis !

Drake pas être content !

L’amour de la musique est universel mais chaque personne l’aime à différents degrés. Alors que certains se contentent de supporter leurs artistes préférés via Spotify, d’autres vont plus loin en suivant l’artiste le long d’une tournée nationale. D’autres préfèrent honorer leur idole d’un tatouage sur le front. Qui dit mieux ?

Manifestement, cette groupie de Drake n’a pas pu se contenter de discuter avec d’autres fans, ni même susciter son admiration. A la place, elle a trouvé malin de dévoiler au monde son obsession pour le chanteur. Chérie, ce n’est pas ça qui va l’aider à remporter un Grammy.

Où est Blue ?

La plupart des enfants des années 90 connaissent l’émission Blue’s Clues de Nickelodeon. Elle met en scène Steve et son animal de compagnie Blue. Dans chaque épisode, on a l’occasion d’aider Steve à résoudre un mystère, en se servant des empreintes de Blue.

Quel est notre premier indice ? le visage de cet homme. Ok ! Maintenant, on dessine cette figure dans notre bloc-notes. D’abord on fait un rond, ensuite un menton affaissé, plusieurs piercings, et plein de tatouages ! Qu’est-ce que Blue essaie de nous dire ? Trouvons d’autres indices pour résoudre ce mystère !

Se fondre dans le décor

Cet homme est sûrement beaucoup de choses mais certainement pas en quête d’attention. Le simple fait qu’il se soit donné autant de mal pour dissimuler son visage en est la preuve – un vrai loup solitaire qui refuse tout crédit, même quand il est dû.

Selon lui, ça l’aide à se fondre dans le décor – un peu comme des motifs se perdant dans le papier d’une chambre. Il faut avouer que son tatoueur a fait un excellent boulot. Il faudrait crier son nom s’il se trouvait dans notre chambre ; pas moyen de le voir même s’il se tenait sous notre nez !

Désastre astronomique

Les étoiles figurent parmi les motifs de tatouages les plus populaires. Faciles à dessiner et petites, on peut facilement les dissimuler avec du maquillage ou des chemises à manches longues. Ayant trouvé ce motif génial, cette femme a décidé d’imprimer toute la galaxie sur son visage. Brillant, non ?

On se demande combien de millions d’années il faudra avant que ces étoiles ne s’éteignent ? Parce que ça ne semble pas lui réussir. Évidemment, on peut apercevoir la ceinture d’Orion mais on reste perdu dans cette constellation. Au lieu de nous orienter, elle ne fait que nous repousser.

Pousse, pousse petite moustache

Plusieurs femmes trouvent attirants les hommes qui se laissent pousser la barbe et la moustache. Ces attributs encadrent le visage et cisèlent la mâchoire. C’est un moyen, pour l’homme, d’affirmer sa virilité et son autorité – physique et sociale. Les femmes raffolent de ce genre d’hommes.

Pour faire bonne mesure, cet homme a décidé de se faire tatouer une moustache, au lieu de s’en laisser pousser une. On se demande bien pourquoi, vu que se laisser pousser la moustache aurait été moins douloureux, plus rapide, et moins cher. Bienvenue les cloques ! Dommage. La moustache c’est mieux.

Gucci Mane ou Ice Cream man ?

Gucci Mane a connu son heure de gloire entre le début des années 2000 et 2010. L’un des pionniers du hip-hop, il a fait connaître d’autres comme T.I. et Young Jeezy. À la date à laquelle ce texte a été rédigé, il est estimé valoir 12 millions $. Pour un riche ou une célébrité, ça veut dire “permis de faire n’importe quoi”.

Comme se faire tatouer un cône de glace sur la joue. Pour certains, le dessin reflète le style de vie de l’artiste :  cool. Pour d’autres, il voulait juste attirer l’attention. Ce cône, toutefois, ne l’a pas rendu mémorable.

Une vision à toute épreuve

Les lunettes ont le mérite d’encadrer un visage. Surtout si on choisit une paire qui va avec la forme de son visage. Toutefois, une paire de lunettes peut glisser lorsqu’on se penche, ou être brisée après les avoir oubliées dans son lit. Ce sont des problèmes auxquels cet homme a trouvé une solution parfaite.

Doté d’une excellente vue, et bien que n’ayant pas besoin de lunettes, il en voulait quand même une paire. Il aurait simplement pu laisser l’aiguille du tatoueur toucher ses yeux. Au moins là, il aurait eu une bonne raison d’aller voir l’ophtalmologue. N’est-ce pas ?

Des rides ? Où ça ?

La télé a élevé les standards de beauté féminine en mettant l’accent sur leur jeune apparence. Du coup, beaucoup misent sur des soins cutanés, masquent leurs imperfections, ou se gavent de compléments alimentaires. Pourtant, il y a d’autres façons de paraître jeune ; il suffit de demander à cette mémé.

Pour cacher définitivement ses rides et sa peau flasque, elle a préféré des tatouages. Ceux-ci mettent aussi en valeur ses yeux – son plus grand atout. Le meilleur, c’est qu’elle n’a pas à se laver le visage au réveil ou avant de dormir ; ses tatouages dissimulent la saleté, la sueur et l’huile.

Au revoir Kitty

Certaines personnes restent enfants toute leur vie. Sur leurs voitures et sur leurs habits, ou peut voir des personnages de bande dessinée. Comme beaucoup, cet homme est un fan de Hello Kitty & Friends. Pourtant avec son tatouage, on dirait plutôt un fan de “Goodbye Kitty and Friends”.

Dans la tradition hindoue, le Tilak est un point que l’on porte entre les sourcils. Il symbolise une vision divine. Puisque cet homme a un Hello Kitty en guise de Tilak, il doit avoir une vision féline lui permettant de voir des bols de lait, des grattoirs et des croquettes.

Rugis ma belle !

Plusieurs félins peuplent le règne animal. L’un d’eux, le tigre du Bengale, fascine cette femme. Et même si elle a jugé plus pratique d’avoir des chatons, son amour pour cet animal puissant – capable de porter des proies lourdes sur une longue distance et de tuer d’un coup de patte -ne s’est pas amoindri.

Ce tatouage sur sa joue est la preuve de sa fascination. Toutefois, ce n’était pas le meilleur endroit où faire ce dessin. Son charme en a pris un coup. Mais comme le verre est tiré, elle peut toujours cacher le prédateur sous une mèche de cheveux.

Le guerrier intérieur

Alors que les femmes qui ont regardé le film 300 ne rêvaient que de trouver leur spartiate, les hommes, eux, travaillaient à éveiller leur spartiate intérieur. Pour y arriver, cet homme est allé se faire tatouer un casque corinthien. Disons que ça n’a pas été un moment de gloire.

Cette chose ne ressemble même pas à un casque corinthien ! On en souhaiterait presque qu’il ait un accident sur le champ de bataille. Comme ça, son sacrifice aurait une certaine valeur. C’est sûr que si 300 spartiates devaient défendre Thermopyles, on tiendrait ici notre 301è guerrier.

Plus de texture

L’un des meilleurs moyens d’attirer une femme est d’adopter un look élégant mais décontracté. On n’a pas envie d’avoir l’air de se réveiller, sans pour autant abuser des accessoires. Après plusieurs tentatives, cet homme a trouvé le look parfait ; et il semble ne faire aucun effort.

Après avoir fait son premier tatouage sur le visage, il lui semblait manquer un petit quelque chose. Visage trop lisse. Besoin de texture. Pour régler ça, il a complété chaque dessin avec un piercing. Et plus il y en a, mieux c’est ! Il mérite un 10, c’est sûr !

Adieu la loyauté

Les humains sont changeants. On aime et déteste plusieurs choses ; nos loyautés et affiliations politiques changent au fil des ans. Un jour, on supporte une équipe de foot, et un autre on la hait. Ça doit expliquer pourquoi cet homme a autant de drapeaux sur son visage. Il doit être prompt à changer son allégeance.

Ou peut-être qu’il est du genre inclusif. Pourquoi supporter un seul pays quand il y en a tant ? Chacun s’adapte comme il peut. En plus, c’est suivre un match qui donne du plaisir. Quel que soit le vainqueur, on applaudit et on crie d’excitation.

Plus que les œillères !

Les chevaux sont loyaux, constants et travailleurs. Normal qu’ils aient inspiré cette femme. Toutefois, elle ne savait pas de quoi aurait l’air son tatouage. Mais à mesure qu’elle en parlait à son tatoueur, l’image se formait dans sa tête. Une heure après, elle était assise et drapée avec l’artiste qui s’était mis au travail.

Ce dessin rappelle une bride de cheval, non ? On peut voir des sangles et même un hexagramme pour le frontal. On se demande où va l’équidé et comment il communique avec sa cavalière ? Il ne lui reste plus que des œillères, pour que la boucle soit bouclée !

Le secret c’est la mécanique

Savoir ce qui fait tiquer un homme a toujours été un grand mystère pour les femmes. Un mystère toujours pas résolu malgré les tonnes de livres de développement personnel écumés par certaines. Qu’aiment-ils ? Comment les attirer ? Et, surtout, comment les retenir ? Réponse : liquide de refroidissement et l’huile à frein.

Avec cet arsenal, impossible de rater sa cible. Il viendra faire réviser son engin à tous les coups. De plus, démarrer la machine est facile quand on est le mécanicien en chef. Après, il faut juste s’asseoir et regarder la machine accélérer jusqu’à finir la course à 200 km/h.

Une magnifique rose

Enfant, cette femme était adorable. On ne pouvait s’empêcher de lui pincer ses petites joues rondes à l’époque. Après quoi s’en suivaient des friandises et des caresses sur la tête. “Quelle jolie fille ! Si mignonne !” lui disait-on souvent. Ici, elle aura bientôt 16 ans.

Une fleur en pleine floraison ! Son visage, même s’il est moins rond qu’autrefois, demeure aussi joli qu’à sa naissance. Juste que son front attire plus l’attention. “Une telle beauté”, dit-on en la voyant. Mais ce compliment s’adresse-t-il à la personne ou au dessin ? C’est un mystère.

Pas besoin de lentilles

Conscients qu’une certaine couleur des yeux attire, il y a des gens qui vont jusqu’à se faire tatouer les globes oculaires. Si avoir les yeux violets rend séduisantes certaines de ces personnes, ça ne réussit pas à tout le monde ; on n’a aucune envie de croiser leur regard.

Cette lubie se distingue largement de toutes celles qu’on a pu voir jusqu’ici. Créée en 2007 par Luna Cobra et Shannon Larratt, cette procédure terrifiante a été perfectionnée sur plus de 100 personnes. Les ophtalmologues suggèrent toutefois de réfléchir sérieusement à la chose ; impossible de revenir en arrière une fois qu’on l’a fait.

Des yeux derrière la tête

Qui aurait bien envie de se frotter à ce vieil homme ? Il a une collection d’armes à feu et est un artiste martial mixte. Même les voyous reculent devant lui, s’enfuyant comme des rats d’égout. Rien qu’à le regarder, on sait qu’il n’est pas là pour rigoler.

Très observateur, il ne rate aucun détail. Avec une paire d’yeux supplémentaire, n’importe qui le serait, non ? Le hic, toutefois, est qu’il lui faut se raser pour avoir la vue arrière dégagée. A part ça, c’est une bonne mesure de sécurité. Une question importante est de savoir s’il lui arrive de fermer l’œil ?

Cette semaine en cours de géométrie

Pour beaucoup parmi nous, la géométrie était notre bête noire. Probablement parce que nous n’étions pas des apprenants visuels. Il nous fallait manipuler, mentalement, des formes abstraites. Impossible de tracer des cubes sans règle, encore moins un carré parfait. Dans le même temps, en classe, il y en avait toujours un qui adorait les lignes.

Son tatoueur a-t-il utilisé une règle ? On peut distinguer des perpendiculaires, des parallèles, des diagonales. Heureusement, on peut remercier notre professeur de nous avoir enseigné à faire la différence. On peut aussi lui dire qu’on a trouvé l’une de ses plus grands fans.

Beep Beep Beep

Alors que l’ovni survolait les quartiers huppés, leurs habitants n’arrivaient pas à y croire. Pourtant, quand l’astronef s’est posé, avec de la vapeur et des lumières vert fluo, il n’y avait plus de place pour le doute. Et là, ils le virent. Souriant, l’Alien leur cria : salutations terriens !

Tout comme ceux qu’on voit à la télé, ce bonhomme est également vert. Pourtant, à l’exception de ses deux petites antennes, il a l’air tout d’un humain. Heureux il virait orange, et triste il vibrait beaucoup. Pour l’instant, il n’exprime que ces deux émotions. D’où peut-il bien venir ?

Projet en cours

Qui n’aimerait pas avoir un partenaire qui a des objectifs clairs et qui a envie d’être une meilleure personne ? Ce genre de personnes se considèrent comme un projet en cours. C’est comme cet homme qui a dépensé près de 28 000 dollars pour ses tatouages, et affirme qu’il lui reste du chemin à faire.

On se demande bien où il pourra nicher le prochain dessin, vu tous ceux qui parsèment son corps. Il trouvera sûrement. Pourquoi ne pas chasser ces papillons ; ils sont trop mignons pour cadrer avec le reste. N’est-ce pas ?

Dominer par la terreur

Pour citer Nicolas Machiavel, il est plus sûr d’être craint que d’être aimé. C’est une citation que la plupart des voyous approuveraient. Piller, brûler des voitures, mutiler, ils feraient n’importe quoi pour terrifier autrui. Ça leur donne l’air puissant.

Quel meilleur moyen d’insuffler la peur que de se faire tatouer une veuve noire sur le visage ?  Après tout, la plupart des gens ont peur de ces bêtes à huit pattes. Dans ce cas, la seule chose effrayante chez ce monsieur est son manque de bon sens. Sa petite le lui rappelle, chaque matin, en écrasant de sa paume cette araignée.

Une lumière dans l’obscurité

Après avoir été discriminé à cause de ses tatouages, notamment dans le cadre de demandes d’emploi et d’entretiens professionnels, cet homme est allé sur les réseaux sociaux pour dire aux personnes tatouées qu’elles n’ont pas à avoir honte de leurs tatouages. Un message qui a brillé telle une lumière dans l’obscurité.

Après son intervention, beaucoup ont affirmé être passés chez le tatoueur. Ils ont également la discrimination des employeurs envers les personnes tatouées. Indignés, ils affirment que l’attribution d’un emploi devrait être basée sur le mérite, pas sur l’encre. Une plainte que traduit pleinement cette bougie brûlante. Quelle incandescence !

Fleurs éternelles

Un vrai chef-d’œuvre, ce tatouage se distingue de tous ceux qu’on a vu jusqu’ici et qui ressemblaient à des actes de vandalisme. Ce papillon, ces fleurs, leurs feuilles, ces couleurs vibrantes…et surtout ce modèle qui a l’air sain d’esprit. C’est dommage, toutefois, que ce tatouage cache une partie de ce magnifique visage.

Elle aurait pu le faire sur sa poitrine ou le long du bras. Ça aurait été un contraste impressionnant avec son teint de porcelaine. On imagine les vrilles se ramifiant et s’étendant sur sa peau. Ainsi, son joli visage et son tatouage lui attireraient plus de compliments.

Le mystère est la clé

Nombreuses sont ces dames qui sont attirées par un homme mystérieux. Le genre d’hommes qui nous laisse sur notre faim. Un conseil, il faut surtout éviter de leur révéler tous ses secrets au premier rencard…surtout pas de cette façon.

Bien sûr ! Ce gars n’a même pas eu à dire un mot pour confirmer ce que l’on pensait à son sujet. Mais qu’est-ce qui peut pousser une personne à se dénigrer de la sorte ? Cet homme n’est sûrement pas un ignorant absolu ; par contre, il est totalement passé à côté de la plaque pour le choix de son tatouage.

Dieu bénisse l’Amérique !

Par patriotisme, et pour booster l’économie américaine, Trump a popularisé son slogan “Make America Great Again”. Cela sous-entendait que les USA perdaient du terrain, économiquement ; comparativement au passé. On se demande bien pourquoi quand on voit ce genre de personnes.

D’accord chef mais pas besoin de verser dans l’abus pour prouver qu’on est patriote. En plus, l’Amérique s’en sort bien, même sans cette œuvre d’art faciale. Quel douloureux sacrifice ! On se demande qui, ou quoi, il honore. En plus, ce n’est pas comme si on pouvait le hisser à un mât et le laisser flotter. 

Une partie ?

Partager le hobby d’un autre peut servir à gagner sa confiance. Les échecs, par exemple. Tout ce qu’il faut c’est un échiquier, des pièces, et un minuteur. Ensuite, il faut jouer et prévoir chaque mouvement. La question est de savoir combien de coups il faudra pour terminer la partie.

Dans le cas de cet homme, il lui faudra un miroir pour jouer. Par ailleurs, pour déplacer ses pions, attaquer avec sa reine et battre son ennemi, il nécessitera d’être allongé au sol. Sans quoi, la situation risque d’être un peu compliquée. N’est-ce pas ?

Au nom de l’art

John Yuyi est une artiste visuelle taïwanaise. Actuellement basée à New York, elle utilise internet pour promouvoir son travail. Le médium de prédilection de Yuyi ? Sa peau ! Contrairement aux personnes figurant sur cette liste, ses tatouages sont temporaires ; elle les documente. Elle est célèbre pour son interprétation brute de l’art.

Ici on dirait une préparation à une chirurgie plastique. On sentirait presque l’alcool et le détergent. Derrière, on imagine le chirurgien dire : “On va prolonger la ligne du nez de quelques centimètres, grossir un peu ce menton, puis ciseler cette joue”

Quelques modèles

En parcourant cette liste, quelqu’un de curieux pourrait se demander comment choisir son tatoueur. Premièrement, il faut visiter ses comptes sur les réseaux sociaux. Ensuite, éplucher les commentaires des anciens clients – bons et mauvais. Puis, vérifier la propreté de son atelier et les mesures de désinfection prises. La dernière chose est de savoir si on aime son style.

Sérieusement ? Qui aurait envie de se faire tatouer chez ce monsieur. Qui se ressemble s’assemble dit-on souvent. Cela s’applique aussi ici. Le mieux serait de prendre la poudre d’escampette après l’avoir poliment remercié pour son temps.

Cruelle génétique

La génétique a beaucoup en commun avec la loterie, sauf que ce sont nos parents qui prennent leurs paris. On peut gagner comme on peut perdre ; sortir du casino beau, intelligent et joyeux ou au contraire avec ce genre de chevelures.

Même s’il est mignon, il a hérité d’un mauvais gène (récessif). Pas de bol ! Mais pour arranger les choses, il a demandé de l’aide à son tatoueur – pour avoir un front moins dégarni. Malheureusement, en 2D l’encre ne peut faire grand-chose. Peut-être qu’il aura plus de chance avec la 3D ou une perruque.

Longue vie à Neptune

Cet homme aime marcher le long d’un ruisseau lorsqu’il est préoccupé. Ces promenades l’aident à se vider l’esprit. Parfois, il prend aussi un bain. Flottant sur le dos, regard tourné vers le ciel, il laisse l’eau emporter ses ennuis.

Inspiré par le calme de l’eau douce, cet homme a voulu peindre son visage en bleu. Il a même ajouté un peu d’herbe sur le côté. Comme on peut le voir, il a épargné son nez – la seule partie de son visage à rester hors de l’eau, durant ses baignades. Comme elles doivent être sereines.

Télépathe en action

Communiquer avec quelqu’un qui n’en a pas envie peut être difficile. Ça peut être très frustrant. Si seulement il était possible de dézipper l’esprit des autres, les interactions sociales seraient plus aisées ! Ce serait génial, n’est-ce pas ?

Une chose est sûre – On peut dire que ce type a le sens de l’initiative ! Épuisé de ne pas pouvoir exprimer clairement ses pensées à son partenaire, il a pensé qu’à la place des mots un tatouage ferait l’affaire.  Il aurait peut-être dû prolonger cette fermeture jusqu’à la bouche – il aurait été plus bavard.

Pas mon père !

Ces dix dernières années, le body art est devenu populaire. Environ 20% des électeurs auraient au moins un tatouage. Le visage est souvent épargné ou tatoué en dernier. Mais tant qu’à se tatouer le visage, il faut bien faire les choses. Après tout, notre miroir nous le montrera chaque jour !

Cet homme s’est fait tatoué le visage de son fils, sur la face. Même si on comprend l’intention, à la place de son fils, on le renierait avant même d’avoir 16 ans. Non papa ! On n’ira pas au match de foot ni à ma remise de diplôme ensemble. Sans façon !

Balancer l’équation

Certaines personnes sont trop attirantes pour leur propre bien. Si certains n’hésitent pas à l’afficher, ou à l’utiliser pour obtenir certains avantages – comme sauter une file d’attente, prendre un taxi, ou avoir de meilleures notes – d’autres, comme cet homme qui a souillé son visage, ruinent toutes leurs chances de profiter de leur beauté.

On pourrait fixer ces yeux lourds toute la journée. Quelles lèvres magnifiques, et ce teint presque parfait. Au diable le patrimoine génétique, a-t-il dû se dire. On dirait un message aux éternels insatisfaits. Une invitation aux haters à hurler son nom.

Le crime règne

Par le passé, seuls les criminels étaient tatoués. Rien qu’en regardant la forme qu’ils arboraient, on pouvait savoir à quel gang ils appartenaient. Certains syndicats du crime ou gangsters renommés faisaient pareil. Les yakuzas arboraient des dragons, des poissons koï et d’autres créatures mythologiques.

On se demande bien à quelle tribu ce gars appartient ? On dirait un personnage de Marvel, même si à notre connaissance il n’y a pas de taulard dans la bande à Spidey. En plus, ce tuyau et tous ces anneaux ne nous aident pas. Une chose est sûre : ce type doit avoir un passé très compliqué.

Chasse-la, vite !

Alors qu’il faisait sa sieste, ce papa a été réveillé par une claque de sa petite fille. Après un court moment de surprise, son regard s’est enfin posé sur son enfant, qui le regardait fixement. Puis, il constata qu’elle allait encore frapper. Ne bouge pas, papa !

Juste à temps, il lui attrapa le poignet puis se redressa complètement. Apparemment, ce nouveau tatouage allait nécessiter quelques ajustements. De sa main libre, il se frotta le nez. Il le croyait aplati. Même si la petite l’a écrasé, cette mouche continuera à bourdonner, au moins pendant les deux prochaines années.

Signer un pacte avec le diable

Un prospectus. Un tour à la casse. Pas assez d’argent mais besoin d’une voiture. En longeant les rangées de voitures, on imagine comment ce sera d’être au volant. La voilà – la voiture de nos rêves. Elle a quelques bosses, mais rien de grave. Et là, il apparaît de nul part.

Magnifique ! Très bon choix. Elle peut aller jusqu’à 112 km/h, et elle est très sûre. On hoche la tête puis on regarde encore le véhicule. Si on allait dans mon bureau pour signer ? Ça ne prendra qu’une minute. Question : serait-on en train de signer un pacte avec le diable ?

Trop tard pour les cacher ?

Ceux qui ont plus d’un tatouage ont cette habitude étrange : remplir chaque espace vide avec un tatouage. On dirait qu’il déteste la couleur naturelle de leur peau. Tout comme ce type. Il est allé voir son tatoueur et lui a dit de se lâcher avec l’encre.

Il suffit de tout recouvrir ! Comme ça, on peut cacher tous les autres dessins que l’on n’aime plus ; ce qui inclut le nom de ses ex ou les citations ringardes. Le processus est long et douloureux mais il y arrivera. Toutefois, recouvrir sa peau entièrement nécessitera plusieurs rounds.

Mais pourquoi ?

Elle a eu son lot de prétendants. Belle et joyeuse, elle s’est donnée un objectif qui a fait rire ceux qui la convoitaient. Sois sérieuse, lui ont-ils dit. Cela ne t’irait pas. On dirait pourtant qu’elle leur a prouvé le contraire…n’est-ce pas ?

Que ce tatouage lui aille ou non est relatif. Nous préférons voir son visage nu plutôt que recouvert d’encre. Ce n’est pas comme si elle avait quelque chose à cacher. Mais comme nous l’avons dit, elle a l’intention de devenir une muse. Pour le tatoueur, son visage est une parfaite toile vierge.

Le gant de l’infini

Ce gigantesque super-vilain a mis à genoux tous les héros Marvel. Pour le combattre, ils ont dû oublier leurs différences et travailler en équipe. Pourtant, ils sont retournés meurtris ou boitant suite à la confrontation, terrassés par Thanos et son Ordre Noir.

Qu’est-il arrivé à l’invincible Titan ? La dernière fois qu’on l’a vu, il était pourtant violet, à cause d’une mutation génétique. On dirait qu’il a trouvé un remède grâce à son gant. Ici, son visage n’est violet qu’à moitié. Avec autant de pouvoir, il aurait aussi bien pu choisir toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Jekyll et Hyde

On a tous un bon et un mauvais côté. Il y en a juste certains qui sont plus doués pour afficher leur bon côté. Cela n’empêche qu’il est en perpétuel conflit avec notre part sombre. Pourtant, le mieux est d’accepter nos deux côtés, comme l’a fait cet homme.

Cette vision a de quoi rendre nos paumes moites et faire trembler nos genoux. Ceci, sans qu’il ne dise un mot. Si le personnage du Dr Jekyll et de M. Hyde était réel, on le tiendrait ici. Son alter ego ne se repent pas du motif de tatouage qu’il a choisi.

On ne vit qu’une fois !

Le rappeur Drake a popularisé le terme YOLO, qui renvoie à l’idée de vivre pleinement sa vie. Fans du concept, certains quittèrent leur emploi pour suivre leur passion. Très mauvaise idée pour les impulsifs – ceux qui ne se projettent pas sur le long terme.

Voilà un tatouage que vous risquez de regretter le restant de vos jours, monsieur ! D’abord, on ne dirait même pas qu’il a été fait par un tatoueur, mais plutôt par un enfant de 8 ans. Ensuite, ce n’est pas sûr qu’on sache ce que YOLO veut dire dans 10 ans. Carpe diem aurait été préférable.

Quelques tours ?

Après avoir été malmené à l’école, ce type a décidé qu’il ferait tout pour rendre les autres heureux. Normal puisqu’il sait ce que ça fait d’être seul. Avec le sourire, il aborde souvent les étrangers et les nouveaux élèves, leur fait visiter la ville, échange quelques blagues et leur montre des tours.

A la base, il voulait ressembler à un clown, mais son tatoueur avait un projet différent à l’esprit ; un projet bien plus amusant.  En toute franchise, on dirait que quelqu’un a collé du ruban adhésif sur ce visage. Finalement, c’est lui le dindon de la farce.

La honte de la famille

Lors d’une réunion familiale, entre proches on discute pour savoir qui, des neveux et nièces, a le mieux réussi. Il y a Karen, mère de quatre enfants et mariée à un avocat. Il y a Billy, qui vend divers produits dans tout l’État. Enfin, il y a Tommy, qui tient à perpétuer la tradition familiale.

Puisqu’on ne sait pas si d’autres membres de la famille ont aussi le visage tatoué, on va devoir croire Tommy sur parole. Ses oncles et tantes n’arrivent pas à le regarder sans perdre leur sérieux.  C’est la honte de ses parents.

Mauvais choix

S’il y a une chose qu’on a apprise, c’est qu’il ne faut jamais se faire tatouer le nom ou le visage de son partenaire. Les relations qui durent se font rares. Un jour on aime son tatouage, et l’année qui suit on le déteste. Cette femme, par exemple, est obligée de masquer son erreur avec ses cheveux.

Comment une si belle créature a pu accepter qu’on lui souille le visage ? Du maquillage devrait l’aider en attendant qu’elle aille se faire retirer ce tatouage au laser. Cette procédure est onéreuse et extrêmement douloureuse mais on espère qu’elle apprendra la leçon.

Le crime a la peau dure

Pour juger du changement d’une personne, il suffit de regarder ses photos d’identité judiciaire. Les coupables de délits mineurs ont le regard timide et rempli de remords. Plus ils plongent dans le crime, plus ils arborent de tatouages scandaleux – comme pour s’affirmer. La police les reconnaît immédiatement.

Cet homme faisait partie d’un gang latino, la Mara Salvatrucha, ou MS-13. Ce gang a une présence large – elle s’étend à plus de 46 États. Évidemment, plusieurs de ses membres se retrouvent en prison. Ils y font entrer, clandestinement, de la drogue et des pièces d’armes.

Vegan, vraiment ?

Elle a décidé de devenir végétalienne à 20 ans. Une sage décision, pensa-t-elle. Le hic est qu’elle devait expliquer son choix assez souvent. Pas de porc, je vous prie, indiquait-elle au serveur d’un restaurant quand elle lui demandait des suggestions pour végan. Pour remédier à cette situation, elle s’est fait ce tatouage.

Ce n’est pas ça qui va l’empêcher de devoir expliquer son choix. Certains pourraient douter de l’histoire qui se cache derrière ce tatouage. On en fait partie. On a vu des gens tatoués en échiquier et Thanos mais ce n’est pas ce qu’ils sont.

Il voit tout

L’un des prédateurs les plus dangereux, l’aigle est intelligent, rusé, et audacieux. Il ne rate jamais sa cible. Il a une excellente acuité visuelle ; comme pourrait-il chasser sinon ? Inspiré par les prouesses de cet oiseau, cet homme s’en est fait tatouer un…sur le front.

On ne sait pas trop lequel de ces yeux fixer. Ceux de l’homme ou ceux de ce faucon à l’air impitoyable ? Le plus étrange n’est pas le motif qu’il a choisi mais la décision de le placer sur le front. Il aurait juste pu se faire dessiner les ailes de l’oiseau au dos.